Univers de la Bible

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Home Lire et écouter la Segond 21 Hébreux Christ supérieur aux grands-prêtres lévitiques (Hébreux 4.14-6.20)

Christ supérieur aux grands-prêtres lévitiques (Hébreux 4.14-6.20)


Supériorité de Christ le grand-prêtre 4.14-10.22

Christ supérieur aux grands-prêtres lévitiques

14 Ainsi, puisque nous avons un souverain grand-prêtre qui a traversé le ciel, Jésus, le Fils de Dieu, restons fermement attachés à la foi que nous professons.
15 En effet, nous n'avons pas un grand-prêtre incapable de compatir à nos faiblesses; au contraire, il a été tenté en tout point comme nous, mais sans commettre de péché.
16 Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce afin d'obtenir compassion et de trouver grâce pour être secourus au moment opportun.
5 En effet, tout grand-prêtre pris parmi les hommes est établi en faveur des hommes dans le service de Dieu afin de présenter des offrandes et des sacrifices pour les péchés.
2 Il peut avoir de la compréhension pour les personnes ignorantes et égarées, puisqu'il est lui-même aussi sujet à la faiblesse.
3 C'est d'ailleurs à cause de cette faiblesse qu'il doit offrir des sacrifices pour ses propres péchés aussi bien que pour ceux du peuple. 4 Personne ne peut s'attribuer l'honneur de cette charge à moins d'être appelé par Dieu comme l'a été Aaron. 5 Christ non plus ne s'est pas attribué la gloire de devenir grand-prêtre, il la tient de celui qui lui a dit: Tu es mon Fils, je t'ai engendré aujourd'hui!
6 Il dit aussi ailleurs: Tu es prêtre pour toujours à la manière de Melchisédek.
7 Pendant sa vie terrestre, Christ a présenté avec de grands cris et avec larmes des prières et des supplications à celui qui pouvait le sauver de la mort, et il a été exaucé à cause de sa piété.
8 Ainsi, bien qu'étant Fils, il a appris l'obéissance par ce qu'il a souffert.
9 Et parfaitement qualifié, il est devenu pour tous ceux qui lui obéissent l'auteur d'un salut éternel,
10 car Dieu l'a déclaré grand-prêtre à la manière de Melchisédek.
11 Nous avons beaucoup à dire à ce sujet, et des choses difficiles à expliquer parce que vous êtes devenus lents à comprendre.
12 Alors que vous devriez avec le temps être des enseignants, vous en êtes au point d'avoir besoin qu'on vous enseigne les éléments de base de la révélation de Dieu; vous en êtes arrivés à avoir besoin de lait et non d'une nourriture solide.
13 Or celui qui en est au lait est inexpérimenté dans la parole de justice, car il est un petit enfant. 14 Mais la nourriture solide est pour les adultes, pour ceux qui, en raison de leur expérience, ont le jugement exercé à discerner ce qui est bien et ce qui est mal.
6 C'est pourquoi, laissant les bases de l'enseignement relatif au Messie, tendons vers la maturité sans avoir à reposer le fondement du renoncement aux oeuvres mortes, de la foi en Dieu,
2 de l'enseignement concernant les baptêmes et l'imposition des mains, de la résurrection des morts et du jugement éternel.
3 C'est ce que nous ferons, si Dieu le permet.
4 En effet, ceux qui ont été une fois éclairés, qui ont goûté au don céleste, qui ont eu part au Saint-Esprit, 5 qui ont goûté à la bonne parole de Dieu et aux puissances du monde à venir,
6 et qui pourtant sont tombés, il est impossible de les amener une nouvelle fois à changer d'attitude, puisqu'ils crucifient de nouveau pour eux-mêmes le Fils de Dieu et le déshonorent publiquement.
7 Lorsqu'une terre arrosée de pluies fréquentes produit des plantes utiles à ceux pour qui elle est cultivée, elle reçoit de Dieu sa part de bénédiction. 8 Mais si elle produit des ronces et des chardons, elle est jugée sans valeur, bien près d'être maudite, et on finit par y mettre le feu. 9 Même si nous parlons ainsi, bien-aimés, nous sommes convaincus qu'en ce qui vous concerne vous avez la meilleure part, celle qui est favorable au salut.
10 En effet, Dieu n'est pas injuste pour oublier votre oeuvre et [le travail de] votre amour. Vous avez démontré votre amour pour son nom par les services que vous avez rendus et que vous rendez encore aux saints,
11 et nous désirons que chacun de vous fasse preuve du même zèle pour conserver jusqu'à la fin une pleine espérance.
12 Ainsi vous ne vous relâcherez pas, mais vous imiterez ceux qui, par la foi et la patience, reçoivent l'héritage promis.
13 Lorsque Dieu a fait la promesse à Abraham, comme il ne pouvait pas prêter serment par plus grand que lui, il a juré par lui-même
14 en disant: Certainement, je te comblerai de bénédictions et je multiplierai ta descendance.
15 C'est ainsi qu'après une attente patiente Abraham a obtenu ce qui lui avait été promis.
16 Or, les hommes jurent par plus grand qu'eux et le serment est une garantie qui met fin à toute contestation.
17 C'est pourquoi Dieu, voulant montrer plus clairement encore aux héritiers de la promesse le caractère irrévocable de sa décision, est intervenu par un serment.
18 Ainsi, par deux actes irrévocables dans lesquels il est impossible que Dieu mente, nous sommes puissamment encouragés, nous dont le seul refuge a été de saisir l'espérance qui nous était proposée.
19 Cette espérance, nous la possédons comme une ancre solide et s-re de l'âme; elle pénètre derrière le voile,
20 là où Jésus, établi grand-prêtre pour toujours à la manière de Melchisédek, est entré pour nous en précurseur.

Segond 21 Copyright © 2007 - 2020 Société Biblique de Genève