«Beaucoup la lisent comme un roman ou un livre d'histoire», Le Parisien, 14 janvier 2008

Imprimer

«Beaucoup la lisent comme un roman ou un livre d'histoire»

FREDERIC LENOIR sociologue des religions (Auteur du livre « le Christ philosophe » chez Plon)

Qui achète la Bible à 1,50 €?

Pas forcément ceux qu'on croit ! Les gens qui sont le plus engagés dans la religion ont déjà une ou deux Bibles chez eux.

II y a sans doute des grands-mères très ferventes qui vont l'offrir à leurs petits-enfants. Mais il y a aussi beaucoup de gens d'éducation chrétienne curieux de patrimoine historique qui estiment que la Bible fait partie de notre culture occidentale, Il y a de nombreuses références bibliques aujourd'hui dans les films et les livres et ils estiment donc que c'est utile de connaître la Bible. Ils ne dépenseraient pas 25 € pour en acheter une, mais il 1,50 €, ils sont tentés. Le succès de cette Bible à bas prix dépasse largement le cadre des catholiques.

Y a-t-il un regain d'intérêt pour tout ce qui touche à la religion, comme on l'a vu avec le succès du « Da Vinci Code » ?
Certainement. Pendant des années, les livres de religion qui marchaient le mieux étaient des livres cultuels destinés principalement aux catholiques. Aujourd'hui, ce qui se vend le plus, ce sont les romans ou les BD pour les non-initiés. Ces derniers, ne veulent pas qu'on leur dise quoi penser mais être informés de façon plus neutre. Ils sont désocialisés religieusement, ne sont plus encadrés par le catéchisme et ont pris beaucoup de distance avec l'Eglise. Mais même s'ils ne fréquentent plus les lieux de culte et ne prient pas, ils sont culturellement chrétiens et restent attachés à la religion de leur enfance.

Comment lisent-ils la Bible ?
Les croyants voient dans la Bible la parole de Dieu qui peut éclairer leur vie. Mais beaucoup d'autres la lisent comme un roman ou un livre d'histoire. Certains enfin la considèrent comme un livre de mythes et de symboles.

PROPOS RECUEILLIS PAR FRÉDÉRIC MOUCHON

Source: Le Parisien