Univers de la Bible

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

La Bible Française : une traduction ... mais de quel texte ? - Les partisans du texte minoritaire

Envoyer Imprimer
Index de l'article
La Bible Française : une traduction ... mais de quel texte ?
La critique textuelle
Les textes de base de l'Ancien Testament
Les textes de base pour le Nouveau Testament
Les partisans du texte minoritaire
Les partisans du texte majoritaire
La position de la Société Biblique de Genève
Toutes les pages

Les partisans du texte alexandrin

  1. Le codex Sinaïticus et le codex Vaticanus sont des manuscrits anciens (4e siècle apr. J.-C.), plus anciens que les manuscrits majoritaires et donc plus proches dans le temps des manuscrits autographes.
  2. La quantité n’est pas nécessairement synonyme de qualité.
  3. Le texte alexandrin et, dans une moindre mesure, le texte occidental, est attesté dans des sources extra-bibliques au 2e siècle, alors que pour le texte majoritaire ce n’est pas le cas avant le 4e siècle.
  4. Les différences entre les traditions manuscrites s’expliquent mieux si l’on considère que le texte alexandrin est plus proche des manuscrits autographes. Le grec du texte alexandrin est plus populaire que celui des manuscrits majoritaires, et il est plus logique de penser que l’on a modifié le texte afin de le faire correspondre à une formulation classique que l’inverse.
  5. Il est normal que le texte alexandrin ne soit pas attesté après la fin du 4e siècle, puisque le schisme de l’Empire romain (en 395) et, moins de 100 ans plus tard (en 476), la chute de l’Empire romain d’Occident ont fait perdre au grec son statut de langue internationale. Il n’a véritablement survécu que dans l’Empire byzantin.
  6. Le texte majoritaire a deux caractéristiques principales: il est plus élaboré et plus explicite dans les pronoms possessifs; il fait un usage plus abondant des titres de Dieu et de Jésus.