Lecture du jour

Imprimer

Arrestation de Paul

Actes 21.26-23.10

\r\n
\r\n
\r\n
\r\n
\r\n
\r\n \r\n
\r\n
\r\n
\r\n
\r\n
\r\n
\r\n
\r\n
\r\n

De Jérusalem à Rome 21.26-28.31

\n

Arrestation de Paul

\n
\n26 Paul prit alors ces hommes, se purifia avec eux et entra le lendemain dans le temple pour annoncer à quelle date la période de purification prendrait fin et l\'offrande serait présentée pour chacun d\'eux.
\n\n27 Vers la fin des 7 jours, les Juifs d\'Asie qui avaient vu Paul dans le temple soulevèrent toute la foule et s\'emparèrent de lui.
\n\n28 Ils criaient: «Israélites, au secours! Voici l\'homme qui donne partout et à tout le monde un enseignement dirigé contre le peuple, contre la loi et contre cet endroit. Il a même introduit des non-Juifs dans le temple et profané ce saint lieu.»
\n\n29 En effet, ils avaient vu Trophime d\'Ephèse avec lui dans la ville et croyaient que Paul l\'avait fait entrer dans le temple. \n\n30 Toute la ville fut dans l\'agitation et le peuple accourut de tous côtés. Ils s\'emparèrent de Paul et le traînèrent à l\'extérieur du temple, dont on ferma aussitôt les portes. \n\n31 Ils cherchaient à le tuer quand on informa le commandant de la garnison romaine que tout Jérusalem était dans le désordre.
\n\n32 Il prit immédiatement des soldats et des officiers et courut vers la foule. Quand ils virent le commandant et les soldats, ils arrêtèrent de frapper Paul.
\n\n33 Alors le commandant s\'approcha, s\'empara de lui et ordonna qu\'on l\'attache avec deux chaînes. Puis il demanda qui il était et ce qu\'il avait fait. \n\n34 Cependant, dans la foule les uns criaient une chose, les autres une autre. Comme il ne pouvait rien apprendre de certain à cause du tumulte, il ordonna de conduire Paul dans la forteresse.
\n\n35 Lorsque celui-ci arriva sur les marches de l\'escalier, il dut être porté par les soldats à cause de la violence de la foule, \n\n36 car l\'ensemble du peuple suivait en criant: «A mort!»
\n
\n37 Au moment où on allait le faire entrer dans la forteresse, Paul demanda au commandant: «M\'est-il permis de te dire quelque chose?» Le commandant répondit: «Tu sais le grec?
\n\n38 Tu n\'es donc pas cet Egyptien qui s\'est révolté dernièrement et qui a emmené 4000 rebelles dans le désert?»
\n\n39 Paul reprit: «Je suis juif de Tarse en Cilicie, citoyen d\'une ville qui n\'est pas sans importance. Je t\'en prie, permets-moi de parler au peuple!»
\n\n40 Le commandant le lui permit et Paul, debout sur les marches, fit signe de la main au peuple. Un profond silence s\'établit. Paul leur adressa la parole en langue hébraïque:
\n22 «Mes frères et mes pères, écoutez ce que j\'ai maintenant à vous dire pour ma défense!»
\n\n2 Lorsqu\'ils entendirent qu\'il leur parlait en langue hébraïque, ils redoublèrent de calme. Paul dit alors:
\n\n3 «Je suis juif, né à Tarse en Cilicie, mais j\'ai été élevé à Jérusalem et formé aux pieds de Gamaliel dans la connaissance exacte de la loi héritée de nos ancêtres; j\'étais plein de zèle pour Dieu, comme vous l\'êtes tous aujourd\'hui.
\n\n4 J\'ai combattu à mort cet enseignement, enchaînant et mettant en prison hommes et femmes.
\n\n5 Le grand-prêtre et tout le collège des anciens m\'en sont témoins, puisque j\'ai même reçu d\'eux des lettres pour les frères de Damas, où je me suis rendu afin d\'arrêter ceux qui s\'y trouvaient et de les ramener à Jérusalem pour les faire punir.
\n\n6 »J\'étais en chemin et j\'approchais de Damas quand tout à coup, vers midi, une grande lumière venue du ciel a resplendi autour de moi.
\n\n7 Je suis tombé par terre et j\'ai entendu une voix qui me disait: \'Saul, Saul, pourquoi me persécutes-tu?\' \n\n8 J\'ai répondu: \'Qui es-tu, Seigneur?\' Il m\'a dit: \'Je suis Jésus de Nazareth, celui que tu persécutes.\' \n\n9 Ceux qui étaient avec moi ont bien vu la lumière [et ont été effrayés], mais ils n\'ont pas compris celui qui me parlait.
\n\n10 Alors j\'ai dit: \'Que dois-je faire, Seigneur?\' Et le Seigneur m\'a dit: \'Lève-toi, va à Damas et là on te dira tout ce que tu dois faire.\'
\n\n11 Comme je ne voyais plus à cause de l\'éclat de cette lumière, ceux qui étaient avec moi m\'ont pris par la main et je suis arrivé à Damas.
\n\n12 »Or un certain Ananias, un homme pieux, fidèle à la loi et estimé de tous les Juifs qui résidaient à Damas,
\n\n13 est venu me trouver. Il m\'a dit: \'Saul, mon frère, retrouve la vue.\' Au même instant, j\'ai pu le voir.
\n\n14 Il a ajouté: \'Le Dieu de nos ancêtres t\'a destiné à connaître sa volonté, à voir le juste et à entendre les paroles de sa bouche,
\n\n15 car tu seras son témoin, devant tous les hommes, de ce que tu as vu et entendu.
\n\n16 Et maintenant, pourquoi tarder? Lève-toi, sois baptisé et sois lavé de tes péchés en faisant appel au nom du Seigneur.\'
\n\n17 »De retour à Jérusalem, comme je priais dans le temple, je suis tombé en extase
\n\n18 et j\'ai vu le Seigneur qui me disait: \'Dépêche-toi, sors rapidement de Jérusalem parce qu\'ils n\'accueilleront pas ton témoignage à mon sujet.\'
\n\n19 J\'ai répondu: \'Seigneur, ils savent bien que j\'allais de synagogue en synagogue pour faire mettre en prison et fouetter ceux qui croyaient en toi. \n\n20 De plus, lorsqu\'on a versé le sang d\'Etienne, ton témoin, j\'étais moi-même présent, approuvant [son exécution] et gardant les vêtements de ceux qui le faisaient mourir.\'
\n\n21 Alors le Seigneur m\'a dit: \'Vas-y, car je t\'enverrai au loin vers les non-Juifs.\'»
\n\n22 La foule l\'avait écouté jusqu\'à ces mots, mais ils se mirent alors à crier: «Fais disparaître de la terre un pareil homme! Il n\'est pas digne de vivre.»
\n\n23 Ils poussaient des cris, jetaient leurs vêtements et lançaient de la poussière en l\'air. \n\n24 Le commandant ordonna de faire entrer Paul dans la forteresse et de procéder à son interrogatoire par le fouet afin de savoir pour quel motif ils criaient ainsi contre lui. \n\n25 Alors qu\'ils l\'attachaient avec des courroies, Paul dit à l\'officier qui était présent: «Avez-vous le droit de fouetter un citoyen romain qui n\'est pas même condamné?»
\n\n26 A ces mots, l\'officier alla avertir le commandant en disant: «Attention à ce que tu vas faire, car cet homme est romain.»
\n\n27 S\'approchant de Paul, le commandant lui demanda: «Dis-moi, es-tu romain?» «Oui», répondit-il. \n\n28 Le commandant reprit: «C\'est avec beaucoup d\'argent que j\'ai acquis ce droit de citoyen.» «Quant à moi, dit Paul, je l\'ai de naissance.»
\n\n29 Aussitôt ceux qui devaient procéder à l\'interrogatoire se retirèrent, et le commandant eut peur en prenant conscience que Paul était romain et qu\'il l\'avait fait enchaîner.
\n
\n30 Le lendemain, le commandant voulut savoir avec certitude de quoi les Juifs l\'accusaient. Il le fit détacher et donna l\'ordre aux chefs des prêtres et à tout le sanhédrin de se réunir; puis il fit venir Paul et le plaça au milieu d\'eux.
\n23 Les regards fixés sur le sanhédrin, Paul dit: «Mes frères, c\'est en toute bonne conscience que je me suis conduit devant Dieu jusqu\'à aujourd\'hui.»
\n\n2 Le grand-prêtre Ananias ordonna à ceux qui étaient près de lui de le frapper sur la bouche.
\n\n3 Alors Paul lui dit: «C\'est toi que Dieu va frapper, muraille blanchie! Tu sièges pour me juger conformément à la loi et tu violes la loi en ordonnant qu\'on me frappe!» \n\n4 Ceux qui étaient près de lui dirent: «Tu insultes le grand-prêtre de Dieu!» \n\n5 Paul répondit: «Frères, je ne savais pas que c\'était le grand-prêtre. En effet, il est écrit: Tu ne parleras pas mal du chef de ton peuple.»
\n\n6 Sachant qu\'une partie de l\'assemblée était composée de sadducéens et l\'autre de pharisiens, Paul s\'écria dans le sanhédrin: «Mes frères, je suis pharisien, fils de pharisien. C\'est à cause de l\'espérance de la résurrection des morts que je suis mis en jugement.»
\n\n7 Quand il eut dit cela, un débat surgit entre les pharisiens et les sadducéens, et l\'assemblée se divisa.
\n\n8 En effet, les sadducéens disent qu\'il n\'y a ni résurrection, ni ange, ni esprit, tandis que les pharisiens affirment le contraire.
\n\n9 Il y eut une grande clameur et les spécialistes de la loi membres du parti des pharisiens se levèrent. Ils s\'engagèrent avec force dans le débat en disant: «Nous ne trouvons rien de mal chez cet homme. Et si un esprit ou un ange lui avait parlé? [Ne combattons pas contre Dieu.]»
\n\n10 Comme le débat devenait vif, le commandant eut peur que Paul ne soit mis en pièces par ces hommes, et il ordonna aux soldats de descendre pour l\'enlever du milieu d\'eux et le conduire à la forteresse.
\n