Univers de la Bible

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Home La Bible Conseils pour lire la Bible... Lire les livres de la loi

Lire les livres de la loi

Envoyer Imprimer
La loi d'Israël est détaillée dans les livres de l'Exode, du Lévitique, des Nombres et du Deutéronome. Les livres de la loi sont certainement une des parties de l'Ancien Testament qui est peu appréciée quand on lit la Bible. On a l'impression de lire des choses qu'on ne comprend pas. On a l'impression que ce sont des descriptions qui sont inintéressantes et qu'en plus certaines détails ou certaines lois sont choquantes.
Logiquement, il est difficile de se motiver à les lire. Alors que faire? Comment lire ces livres? Que peuvent-ils nous enseigner?
Pour savoir comment lire et interpréter les textes de loi de l'Ancien Testament, il est utile de considérer la signification de la loi pour Israël mais aussi de voir quelle est l'attitude du Nouveau Testament face à la loi.

Nos problèmes face aux textes de loi

Il y a plusieurs éléments qui rendent difficiles la lecture et la compréhension des textes de loi et en voici quelques exemples:

  • Le contexte historique dans lequel les lois ont été données et appliquées est très différent du notre. Nous vivons au 21ème siècle et les lois sont du domaine de l'état et contrôlées par un appareil législatif.
  • Les lois lorsque nous les lisons nous paraissent complètement différentes de ce qu'on peut lire dans le Nouveau Testament. En particulier on peut avoir l'idée que le Nouveau Testament annule la loi ce qui rend sa lecture et son étude inutile.
  • Le contexte culturel est très différent. Les prêtres étaient les dépositaires de la loi et étaient chargés de l'appliquer. Ils ont donc un rôle central. Or nous n'avons plus de prêtres. De même, les sacrifices d'animaux nous sont totalement étrangers. De même de nombreux textes de loi font référence à des activités agricoles qui sont connues, dans beaucoup de sociétés occidentales, par très peu de personnes.

Tout ceci fait que lire la loi impose de se plonger dans un contexte très différent et déroutant. C'est pour cela qu'il peut être utile de se munir d'un dictionnaire biblique qui peut apporter des informations supplémentaires.


La fonction de la loi pour Israël

La loi n'était pas destinée à assurer le salut du peuple. En effet, les Israélites avaient déjà bénéficié de la délivrance avant que Dieu ne leur donne l'alliance au mont Sinaï (Deutéronome 7:7-8; 11:1-9).

Si elle n'est pas un moyen de salut, la loi précisait les exigences de Dieu et ce qu'il attend de son peuple. La loi précisait le comportement que devait adopter le peuple dans sa relation avec Dieu et dans ses relations les uns avec les autres.

La loi révélait aussi au peuple le caractère et les exigences de Dieu. C'est résumé quand Dieu demande au peuple: "vous serez saints, car je suis saint" (que l'on peut lire en Lévitique 11:44-45 et 19:2). Dieu est saint et il attend que le peuple d'Israël soit saint. La loi est destinée à encourager le peuple à refléter le caractère de Dieu. Bien évidemment, une lecture précise de la loi et de tous ses détails met en évidence que la loi montre aussi combien grandes sont les exigences de Dieu.

La loi avait aussi une fonction de témoignage auprès des autres nations qui vivaient à la même période qu'Israël. C'est ce que montre le Deutéronome en Deutéronome 4:5-8. En mettant en pratique les lois données par Dieu, les Israélites allaient montrer une société basée sur la pratique de la justice et cela devait démontrer le caractère de Dieu.


Le Nouveau Testament et la loi

Nouvelle alliance

Les chrétiens bénéficient d'une alliance inaugurée par Jésus lui-même qui l'a appelé nouvelle alliance ("Il leur dit: 'Ceci est mon sang, le sang de la [nouvelle] alliance, qui est versé pour beaucoup'" Marc 14:24).

Comme dans le cas du peuple d'Israël, la nouvelle alliance commence par une initiative divine. C'est donc une grâce qui nous est accordée (voir par exemple Ephésiens 2:8, "En effet, c'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu.")


Nouvelle alliance et la loi

Le Nouveau Testament parle donc de la nouvelle alliance que Dieu propose à l'humanité. Le fait qu'il existe une nouvelle alliance implique que la majorité des lois ne sont pas renouvelées et donc pas applicables par les chrétiens.

En particulier les lois religieuses, civiles et criminelles sont abolies. Le culte et la vie sociale sont organisés de façon différentes. Il faut aussi noter que Paul reconnait en Romains 13:1-5 que les lois sont contrôlées par Dieu et que le pouvoir législatif est voulu par Dieu.

Pour autant, le Nouveau Testament ne fait pas table rase de la loi.

  • Jésus lui-même a rappelé que deux lois fondamentales sont renouvelées. Il s'agit des dix commandements et les deux lois essentielles qui sont d'aimer Dieu et d'aimer son prochain. C'est ce qu'il dit en Matthieu 22:34-40 et Marc 12:28-34. L'apôtre Paul fait de même en Romains 13:9 ("En effet, les commandements: Tu ne commettras pas d'adultère, tu ne commettras pas de meurtre, tu ne commettras pas de vol, [tu ne porteras pas de faux témoignage,] tu ne convoiteras pas, ainsi que tous les autres, se résument dans cette parole: Tu aimeras ton prochain comme toi-même.")
  • Les lois éthiques ne sont pas supprimées et on lit tant dans les évangiles que les épitres des rappels à la générosité et l'entraide qui rappellent les lois de l'Ancien Testament. C'est par exemple ce que l'on peut lire en 1 Timothée 5:3-4. Certes, on trouve très peu de détails pratiques, à la différence de la loi d'Israël, mais les encouragements à la pratique de la justice et de l'entraide sont très nombreux.
  • Enfin, si Dieu demandait au peuple d'Israël d'être saint, la même recommandation est répétée pour les chrétiens: "puisque celui qui vous a appelés est saint, vous aussi soyez saints dans toute votre conduite. En effet, il est écrit: Vous serez saints car moi, je suis saint." (1 Pierre 1:15-16 et voir aussi 1 Thessaloniciens 3:13; 4:3; 5:23)

Ainsi, le fait que Jésus Christ ait offert une nouvelle alliance n'annule pas le fait que Dieu attende des hommes et des femmes qu'ils aient un comportement conforme à sa volonté. C'est dans ce cadre que la loi d'Israël est intéressante car elle montre ce que Dieu veut.


Quelques conseils pour lire la loi

Quand on aborde les textes de loi de l'Ancien Testament, il est utile d'avoir ces éléments à l'esprit.

Ce que la loi illustre

Lire la loi nous permet d'apprendre des éléments utile sur Dieu et la façon dont il interagit avec nous.
  • La loi avait été donnée à Israël et elle était liée à l'alliance de Dieu avec le peuple d'Israël. Nous ne sommes pas au bénéfice de cette alliance donc les termes de l'alliance et la loi ne nous concernent pas. Cela ne doit pas nous conduire à la rejeter. En effet, Jésus lui-même à représenter
  • La loi est présente dans la Bible et les textes de loi sont inspirés par Dieu. Comme Paul le disait à Timothée, ces textes, aussi difficiles soient-ils à lire sont utiles pour notre instruction. La loi, comme les autres textes de l'Ancien Testament, est la parole de Dieu pour nous même si ce ne sont pas des commandements pour nous. La loi comme d'autres textes nous parle de qui est Dieu. Dans la loi se révèlent sa sainteté et sa justice, ses exigences pour les êtres humains.
  • La loi établissait et illustrait un principe fondamental de la foi chrétienne: tout péché entraine un châtiment et le sang d'un sacrifice est nécessaire au pardon du péché. Ce principe se trouve appliquée de façon définitive et parfaite dans la mort de Jésus Christ, le Fils de Dieu, à la croix.

Ce que la loi peut nous dire

Lire la loi doit aussi nous pousser à réfléchir à nos pratiques et nos mode de vie.
  • Les dix commandements et la deux lois fondamentales demandant l'amour pour Dieu et l'amour pour son prochain sont essentielles. Elles constituaient la base des lois d'Israël et elles sont réaffirmées dans le Nouveau Testament. Elle sont donc toujours valables pour les chrétiens.
  • La loi est paradigmatique et n'est pas seulement un catalogue de mesures et de restrictions. Elle est destinée à présenter les principes selon lesquels Dieu voulaient que le peuple vive, principes qui sont importants à considérer. La loi fournissait en plus des exemples pratiques qui étaient adaptés à la situation des Israélites. Cela signifie que si les mesures pratiques étaient importantes, l'esprit de la loi et les encouragements à la justice, l'entraide etc. sont beaucoup plus importants. C'est ce que Jésus a mis en évidence lors de ses discussions avec les responsables religieux de l'époque, c'était qu'ils étaient plus intéressés par le respect à la lettre les demandes de la loi mais qu'ils passaient à côté de l'essentiel c'est-à-dire la pratique de la justice.
  • La loi apportait des règles mais aussi des bénédictions. Sa fonction n'était pas de brider la vie des Israélites mais d'apporter des bénédictions au peuple. C'est ce que Dieu détaille en Lévitique 26 et Deutéronome 28. Les bénédictions étaient conditionnelles et dépendaient de la mise en pratique de la loi.


Conclusion

Si la loi est importante dans l'histoire du salut, elle n'était pas un moyen d'être sauvé.
La loi du peuple d'Israël n'est pas renouvelée dans le cadre de la nouvelle alliance qui caractérise le Nouveau Testament. Elle est cependant importante à lire et à comprendre. En effet,
  • La loi nous montre le caractère de Dieu et montre aussi ses exigences à savoir avoir un comportement juste
  • La loi agit comme un modèle qui montre les principes par lesquels Dieu veut que ceux qui lui obéisse vivent. On ne peut pas concevoir une éthique chrétienne complète sans regarder et lire la loi que Dieu donnait à Israël.
  • Enfin, les principes par lesquels Dieu veut que les hommes vivent étaient présents dans la loi et sont réaffirmés dans le Nouveau Testament.