La loi en Israël

Imprimer

La loi est très importante dans l'Ancien Testament. Donnée par Dieu au peuple d'Israël, elle était essentielle dans la vie et la foi des Israélites. La difficulté pour nous lecteurs du 21ème siècle est que nous avons du mal à saisir cette importance et du mal à comprendre ce qu'elle représente. 

 

Alors qu'est ce que la loi? Quelle était sa fonction et son importance pour Israël? C'est à ces questions que nous allons essayer de répondre.

Une question de vocabulaire

Une difficulté quand on parle de la loi en Israël est de savoir quel est le sens du mot 'loi' car on peut distinguer plusieurs significations pour ce terme.

Dans la suite, nous parlerons de la loi comme de l'ensemble des commandements que Dieu avait donné.

Où se trouve la loi?

Les textes de loi se trouvent dans le Pentateuque et plus précisément dans les livres de l'Exode, du Lévitique, des Nombres et du Deutéronome.

Il faut noter que ces textes ne ressemblent pas à un code pénal. En effet, on trouve fréquemment des épisodes historiques parmi les lois d'Israël. C'est par exemple le cas de l'Exode où les textes légaux se trouvent dans les chapitres 20 à 23 alors qu'une grande partie du livre raconte la délivrance d'Israël. On retrouve une construction similaire dans le livre des Nombres et celui du Deutéronome (Nombres 11 ou Deutéronome 1 à 3 étant des récits).

De cela on dégage un point essentiel: les lois que Dieu a donné aux Israélites ne peuvent pas être séparées, et donc pas être comprises isolément, de l'histoire du peuple d'Israël.

C'est pour cela qu'on trouve des rappels fréquents à l'esclavage et aux soins que Dieu a donné au peuple pendant les 40 ans dans le désert (comme par exemple Lévitique 11:45; 25:55; 26:45 ou encore Deutéronome 8:2-10). La loi avait un lien très fort avec l'histoire d'Israël et l'expérience qu'Israël avait eu avec Dieu. On ne peut donc pas lire et comprendre la loi sans considérer l'histoire des Israélites.

Les différents types de lois

Il existe différents types de loi dans les différents textes du Pentateuque.

Si certaines lois sont très détaillées et très précises (comme par exemple celles qui codifient les sacrifices), d'autres ont une portée plus large. C'est ce qu'on remarque en Deutéronome 22:1-4 passage qui décrit différentes façons de s'entraider et de prendre soin des affaires des autres. Les exemples donnés dans ce passage ne constituent pas une liste exhaustive mais présentent différentes illustrations.

La loi et l'alliance

La loi ne peut pas être séparée de l'alliance entre Dieu et le peuple d'Israël. C'est d'ailleurs ce que montre le livre de l'Exode quand il raconte que l'alliance entre Dieu et le peuple d'Israël (Exode 19:1-25) a été faite après la libération de l'Égypte (Exode 1-15) et c'est ensuite que la loi a été donnée (Exode 20-23)

Les alliances étaient un élément essentiel de la politique au proche orient à l'époque d'Israël. Les alliances étaient conclues en un roi puissant et un vassal moins puissant qui avait perdu une guerre ou qui cherchait à se protéger. L'alliance précisait les droits dont allait bénéficier le vassal, les devoirs et conditions qu'il devait respecter et les conséquences en cas de non-respect.

Si on regarde les lois et la façon dont Dieu les communique au peuple, on retrouve clairement ce motif. La loi que Dieu a donné à Israël est basée sur ce que Dieu a fait (libérer le peuple et lui donner un territoire) et elle précise la réponse pratique que Dieu attend de son peuple. Comme on le verra plus tard, les avantages et les punitions sont aussi préciser dans la loi.

Les fonctions de la loi

La loi et le salut

Le thème majeur qui apparait dans toute la Bible (Ancien et Nouveau Testaments) est celui du salut c'est-à-dire de ce que Dieu fait pour sauver les hommes et les femmes qui sont séparés de lui depuis la chute. Il se pose donc la question de savoir quelle est la relation entre la loi et le salut.

A plusieurs reprises, Dieu rappelle au peuple qu'il a pris l'initiative de le délivrer et que c'est seulement après la délivrance et l'alliance que Dieu a donné sa loi. La loi n'était pas destinée à assurer le salut du peuple. En effet, le peuple avait déjà bénéficié de l'action divine avant que Dieu ne leur donne l'alliance (Deutéronome 7:7-8; 11:1-9).

Les bénéfices de la loi

Si elle n'est pas un moyen de salut, la loi précise les exigences de Dieu et ce qu'il attend de son peuple. On peut dire que la loi formalise la façon dont Dieu souhaite que le peuple vive. C'est pour cela que la loi est si globale dans son contenu et affecte tous les domaines de la vie; non seulement le culte et la relation avec Dieu mais aussi les relations familiales et les relations dans la communauté israélite.

La loi contenait aussi les indications par lesquelles Dieu allait juger le peuple. Des textes très importants se trouvent dans le Lévitique et le Deutéronome: Lévitique 26 et Deutéronome 28. Le point commun de ces passages est qu'on y lit les bénédictions et les malédictions que Dieu est prêt à donner au peuple. Les bénédictions (Lévitique 26:1-13 et Deutéronome 28:1-14) sont accordées si le peuple obéit à la loi et les malédictions s'il se détourne de ce que Dieu demande (Lévitique 26:14-46 et Deutéronome 28:15-68) . Ainsi la loi, n'était pas tant une contrainte qu'une façon de vivre selon la volonté de Dieu.

La loi apportait aussi des bénéfices pour le peuple:

Conclusion

La loi du peuple d'Israël avait été donnée par Dieu par l'intermédiaire de Moïse. Elle avait un rôle central dans la vie et la foi de ce peuple à deux titres:

  1. Rôle central car le don de la loi était liée à l'histoire d'Israël et faisait suite à la libération du peuple de l'Égypte.
  2. Rôle central aussi car la loi était indissociable de l'alliance faite entre Dieu et le peuple.

La loi touchait tous les aspects de la vie des Israélites et toutes les relations dans la communauté d'Israël. En un sens elle codifiait la réponse et la façon de vivre que Dieu attendait du peuple d'Israël qui avait expérimenté une action divine en sa faveur. A la suite de l'alliance que Dieu avait conclu avec le peuple, la loi et l'obéissance à la loi était la réponse que le peuple devait donner à Dieu tant dans la vie religieuse que dans la vie de la communauté.